Les billets actu de la réserve

Mardi 10 janvier 2012 2 10 /01 /Jan /2012 12:08

Décembre 2010 nous cassions la glace tous les jours sur les plans d’eau pris totalement par le gel avec des températures négatives durant près de 5 semaines. Des milliers de Canards siffleurs, pilets et Bernaches nonnettes étaient au rendez-vous.

20122010-NathanaelHerrmann-01.jpg
Cigognes blanches, Décembre 2010 | Nathanaël Herrmann

Début janvier 2012, 250 mm de pluie en un mois, des températures atteignant 13°C ! Mésanges charbonnières, Merles noirs, Pigeons ramiers se mettent à chanter… et des jonquilles fleurissent dans les jardins ! Un Grèbe castagneux lance sa trille nuptiale dans la Maye et on ne sait si des Grèbes huppés ont déjà leur plumage nuptial, s'ils ne l’ont pas encore perdu ! Pascale Bécu adhérente du parc a photographié deux papillons vulcain actifs le 5 janvier et Laurent Zagni, guide, observe deux Grenouilles rousses tout aussi actives. Nul doute que bien des Canards siffleurs et souchets sont restés encore plus au nord. Mais les Harles piettes et Garrots à œil d’or maintiennent une tradition d’hivernage dans notre région même par hiver doux. Les Canards pilets semblent déjà remonter plus au nord, probablement des oiseaux hivernants en péninsule ibérique ou sur la côte atlantique... les Canards pilets stationnant en Afrique ne connaissent bien entendu pas la météo européenne actuelle !

02122010-NathanaelHerrmann-01.jpg
Oies cendrées, janvier 2011 | Nathanaël Herrmann

Le plus significatif de ce dernier mois reste les coups de vent et tempêtes quasi quotidiens. Les masses océaniques réchauffées favorisent ces perturbations du ciel. Guère agréables quand on passe comme nous notre vie dehors. Mais comme pour les oiseaux, il faut savoir s’adapter. Les vastes plans d’eau se vident et les oiseaux se dissimulent dans les roselières en eau et dans les anses à l’abri du vent. Les tempêtes deviennent des rendez-vous spectaculaires pour certains mais demeurent toujours pour nous un stress en un pays de polders.

A chaque année ses saisons, à chaque saison ses moments de vies, et ses moissons de données !

Philippe Carruette, responsable pédagogique.

Tag : Actu nature


Ecrire un commentaire - 1 réactions
Mercredi 21 décembre 2011 3 21 /12 /Déc /2011 17:38

02122010-NathanaelHerrmann-oie-cendree.jpg

Nathanaël Herrmann, photographe naturaliste

De la part de toute l'équipe du Parc du Marquenterre !


Ecrire un commentaire - 15 réactions
Mercredi 30 novembre 2011 3 30 /11 /Nov /2011 14:24

D’aussi loin que je m’en souvienne, les cancanements des Canards colvert retentissent dans mes souvenirs et sont attachés aux ambiances de la nature en hiver. Notamment ce cancanement descendant de la femelle, qui de par sa proximité auprès des hommes, nous semble tellement ordinaire, et par là même, peut nous sembler un peu ridicule.  

Sur le Parc, ces cris cancanés entrecoupés du cri nasillard des mâles colvert ne sont pas les seuls ; un cri effrayé et toujours surprenant de la poule d’eau nous fait sursauter. D’autres cris familiers se manifestent au moindre mouvement des notre arrivée sur les chemins: cri d’alerte de notes en cascade du merle noir, cri saccadé d’un mâle ou d’une poule faisane, suivi de cet envol toujours soudain et très bruyant.

Les tit-tit-tit aigus ou les dzerr roulés du Troglodyte mignon sont aussi de la partie, oiseau si petit et furtif, bien nommé parfois avec l’expression « souris des haies ». Les Rougegorge familiers sont aussi très présents, gazouillis ténus ou cris d’alerte dans toutes les haies boisés.

D’autres sons peuvent être entendus à cette époque de l’année : cet hôte discret et bien particulier des zones humides est le Râle d’eau qui comme son nom l’indique, émet une variété de cris de « râle », dont le plus reconnaissable est ce cri que l’on compare à un cri de cochon.

Et puis tout de même, en ce moment, ce sont les cris des oies. Communication, alertes, cris d’angoisse parfois, ce sont les cris d’envol de ces oiseaux qui nous arrivent de loin (toundra de l’extrême nord est de l’Europe !) comme pour ces Oies rieuses notées nombreuses en ce début d’hiver.

Cris de ces oiseaux que l’on devine dans le ciel les jours de brume ou plus souvent de nuit à cette période où les journées sont courtes et qui en d’autres temps effrayants, étaient attribués aux âmes errantes condamnées à rôder pour l’éternité dans les ténèbres. Que la connaissance de leurs voyages éclaire nos esprits et nous inspire le respect envers ces oiseaux qui n’aspirent qu’à un peu de repos lors de leurs escales !

Corinne Vasseur, guide naturaliste

10-11-2010 03

 

©RobertGhevaert 24112010 02

 

Tag : Actu nature


Ecrire un commentaire - 5 réactions
Dimanche 13 novembre 2011 7 13 /11 /Nov /2011 12:11

La saison 2012 des guides saisonniers professionnels s'achève par une remise d'un diplôme universitaire après 8 mois de formation sur le terrain et un accompagnement quotidien des visiteurs.

La formation est dispensée par les guides naturalistes permanents du Parc (160 heures) et par l'Université de Picardie Jules Vernes pour les modules de communication (140 h).

DU-Guide-Marquenterre.jpg

Voir l'Article du Courrier Picard - DU Guide Marquenterre Nature 2012


Ecrire un commentaire - 3 réactions
Lundi 7 novembre 2011 1 07 /11 /Nov /2011 17:41
Tag : photo animalière

Ecrire un commentaire - 2 réactions

accueil_80.gif home-marquenterrenature-orange.png

Derniers Commentaires

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés